EXTÉRIEUR & INTÉRIEUR

Les vertus des plantes vertes d’intérieur

Les plantes d’intérieur dépassent la simple valeur esthétique. Leur végétation améliore la sensation de bien-être, plus une pièce est pleine de plantes , plus on se sent bien acceuilli , plus gaie etc . Cela est dû aux réactions physico-chimiques connues ou toutes nouvelles…

Les plantes d’intérieur, très bénéfiques pour l’environnement

En raison de la photosynthèse, les plantes sont les principaux fournisseurs d’oxygène sur terre. Ils peuvent en effet « détruire » des molécules de dioxyde de carbone (CO 2 ) pour absorber le carbone et libérer de l’oxygène. A ce seul égard, la présence de végétaux est très bénéfique pour l’environnement humain, notamment dans les habitations.

Par conséquent, la présence de plantes réduit les maux de tête et la sensation de membres lourds que l’on peut voir dans les pièces mal aérées. La NASA a prouvé scientifiquement ces caractéristiques dès 1974. Ainsi, le Kent (Howea forsteriana), le Spathiphyllum, le lierre, la datte des Canaries (Phoenix canariensis) et le caoutchouc (Ficus elastica) sont particulièrement adaptés pour améliorer la qualité de l’air dans une pièce.

Par la transpiration, les plantes libèrent de la vapeur d’eau, qui joue un rôle important dans l’humidification de l’air. Cet effet est très présent chez les fréquentes vaporisations dont on gratifie leur feuillage. L’amélioration de l’humidité peut réduire l’impression d’une gorge sèche, mais elle peut également réduire l’irritation des yeux, du nez et de la peau qui peut être ressentie dans certaines pièces, en particulier lorsque la climatisation ou le chauffage est allumé.

Pomper les polluants

Des recherches menées par des chercheurs allemands en 1994 ont montré que certaines plantes d’intérieur peuvent absorber des substances nocives dans notre vie quotidienne. Le formaldéhyde est une substance toxique largement présente dans les plastiques, les matériaux de construction, les papiers peints et la plupart des matériaux synthétiques.Il est largement absorbé par les tissus de la fougère de Boston (Nephrolepis exaltata), qui est de loin le champion le plus important dans ce domaine. Il devance seulement les plantes suivantes aux effets similaires : le palmier dattier (Phoenix roebelenii), le bambou (Chamaedorea seifrizii) et Dracaena deremensis ‘Janet Craig’.

On trouve ensuite : aloès, lierre, phalangère (Chlorophytum comosum), Ficus benjamina, oreille d’éléphant, Dracaena fragrans ‘Massangeana’, aréca (Chrysalidocarpus lutescens) et syngonium. En métabolisant le formaldéhyde en un élément faisant partie de leurs tissus, ces plantes réduisent d’un facteur trois la concentration du produit dans l’air.

Mais ce n’est pas tout. Les micro-organismes (bactéries) vivant dans les racines de la plupart des plantes peuvent utiliser des substances toxiques dans l’air comme source de nourriture et d’énergie. En raison de leur développement rapide et de leurs propriétés mutagènes, les bactéries formeront des colonies résistantes aux substances nocives en quelques jours, et deviendront même plus actives lorsque des produits sont présents.

Le monoxyde de carbone est un gaz très toxique, en particulier le gaz hautement toxique dégagé par des réchauds mal réglés, le trichloréthylène et même le benzène, le lierre, l’orchidée tigrée et l’arbre parapluie (Schefflera actinophylla) peuvent être bien absorbés. Le palmier à sucre (Rhapis excelsa) réduit considérablement la proportion d’ammoniac dans l’air.

Les études ont prouvé que les plantes qui transpirent le plus sont les plus efficaces parce qu’elles limitent les substances polluantes à l’intérieur. Mais la durée de vie des plantes dédiés à ce type d’usage est limitée , car une trop forte transpiration entraîne la chute du feuillage.

Quelques conseils pratiques

Certes, l’effet décontaminant des plantes dépend d’abord de la surface de leurs feuilles. Plus la marge est grande, plus l’efficacité théorique est élevée. Pour une bonne efficacité, la surface des feuilles (en cm2) doit être environ le double du volume de la pièce (en m3). Par exemple, pour une pièce de 50 m3 (5 x 5 x 2,50 m), il faut au moins 100 cm2 de feuilles, soit 1 m2, qui sont fournis par un grand pot de fougère de Boston.

Pour réduire les allergies

Comme les feuilles de la plupart des plantes vertes ont un effet électrostatique positif, elles attirent irrésistiblement la poussière et de nombreuses particules nocives en suspension dans l’air. Par conséquent, certaines allergies importantes sont réduites. Frotter les feuilles des plantes avec une éponge humide une fois par mois suffit à enlever l’épaisse couche de saleté qui les recouvre.

Plantes antistress

Diverses études de psychologie environnementale menées dans des entreprises, des hôpitaux et des foyers en Norvège, aux États-Unis et aux Pays-Bas ont montré que la présence de plantes produit un vrai bonheur, aide à se concentrer, réduit le stress et stimule la créativité. Il ne fait aucun doute que cela est dû à une réaction primitive et instinctive qui fait que les gens se sentent plus à l’aise dans l’environnement naturel que dans l’univers artificiel. La demande de plantes vertes sera « héréditaire ». Les plantes libèrent des ions négatifs, très utiles pour le bonheur, mais les appartements modernes manquent de telles particules.

Les plantes ont un rôle à jouer sur l’acoustique d’une pièce

En raison de leur forme complexe de feuilles, qui peut ralentir la propagation des ondes, les plantes jouent un effet naturel d’absorption acoustique. Placer un grand conteneur le long d’une cloison mince est suffisant pour améliorer significativement la perception acoustique des pièces mal insonorisées.

Réflexions épineuses

Il peut paraître très bizarre de mettre des cactées tout près d’un ordinateur, en raison de leurs épines. Mais en réalité,ces plantes permettent de nous faire adopter une attitude plus zene, de contrôler nos gestes, de mieux maîtriser nos réactions et surtout de ranger avec plus de soin papiers et accessoires pour éviter de nous piquer.Ces plantes sont vraiment solides et par conséquent , leur entretien est très limité et leur durée de vie est très garantie à condition de ne pas trop arroser.

 

You may also like

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.