TRAVAUX

Comment choisir un bon chauffagiste ?

choisir un bon chauffagiste

Le plombier chauffagiste constitue un acteur incontournable de votre chantier puisqu’il assure le confort thermique de votre maison ainsi que la qualité de vos systèmes sanitaires. Que ce soit pour vous assister dans le réaménagement de votre salle de bain ou pour intervenir sur votre plomberie, en débouchant vos canalisations ou en réparant les fuites d’eau, choisir un plombier professionnel est essentiel. Découvrez comment repérer et sélectionner le meilleur plombier chauffagiste pour régler vos problèmes de plomberie.

Quel est le métier de plombier chauffagiste ?

Un plombier chauffagiste est chargé d’installer et d’entretenir les systèmes de ventilation, de chauffage, de climatisation et de chauffe-eau, ainsi que les appareils sanitaires et électroménagers de votre habitation.

Il peut intervenir en amont pour retirer les équipements à remplacer dans les salles de bains, la cuisine, la buanderie ou toute autre pièce. Il peut être amené à réacheminer ou à déplacer les canalisations. Il dimensionnera les installations en fonction de la taille de votre logement et déterminera, par exemple, le nombre et la puissance des radiateurs ou le volume du ballon d’eau chaude.

Quels sont ses différents services ?

Le plombier chauffagiste est un diagnostiqueur, un conseiller, un installateur et un réparateur de vos travaux de plomberie-chauffage. Il est capable de :

  • Estimer sur place l’état des installations actuelles (ventilation, radiateur, chaudière, chauffe-eau, sanitaire, plomberie, robinetterie…).
  • Effectuer un audit énergétique avant l’installation du chauffage.
  • Réaliser l’installation de la plomberie et les différentes opérations de plomberie, comme le raccordement au compteur du concessionnaire, l’installation des réseaux de distribution et d’évacuation, l’installation des équipements (lavabo, évier, douche, baignoire, WC).
  • Installation d’un système de chauffage et d’eau chaude :

Gaz, avec raccordement au réseau de gaz de ville ou à une citerne de gaz liquide et installation des équipements : chaudière gaz, chauffe-eau, radiateurs, appareils de programmation/contrôle, etc. Important : un certificat de conformité gaz validé par un organisme agréé est obligatoire pour : La modification d’un équipement gaz existant, le remplacement d’une chaudière, la construction d’un logement neuf.

Le fioul (ou le mazout), avec installation de la cuve, raccordement à la cuve et installation des équipements (chaudières fioul, chauffe-eau, radiateurs, appareils de programmation/contrôle). Attention, l’installation de nouvelles chaudières à fioul n’est possible que jusqu’à fin juin 2022. Après cette date, seuls l’entretien et la réparation de ce type de chaudière sont possibles.

Avec une pompe à chaleur, avec installation de la pompe et des raccordements.

Avec des capteurs solaires, avec installation des réseaux, des capteurs et de la chaudière solaire.

  • Installation d’une ventilation naturelle ou mécanique (VMC simple flux ou double flux), avec installation du système d’évacuation, des réseaux, des bouches d’extraction et d’échappement dans le cas d’une ventilation mécanique contrôlée à double flux ;
  • Réalisation d’un bilan thermique de votre logement et choix du système de chauffage le plus adapté (plancher chauffant, chaudière à gaz, chauffage électrique, etc 😉
  • L’entretien, la réparation et le dépannage de votre plomberie (fuite d’eau, chasse d’eau cassée, réparation de la plomberie, etc.) ou de votre système de chauffage.

Important : Demandez à votre entrepreneur en plomberie-chauffage de vous expliquer le fonctionnement des équipements (plomberie, tuyauterie, radiateurs, chaudières, robinets, etc.) et les garanties lors de la réception des travaux, et conservez soigneusement les instructions.

Quelles sont les responsabilités du chauffagiste ?

Avant même de signer le devis et de commencer les travaux, l’entrepreneur en plomberie-chauffage doit avoir vérifié l’adéquation entre votre demande, la réglementation (ou les statuts spécifiques du lieu où se situe le projet) et la faisabilité technique. Si ce n’est pas le cas, dans le cadre de son devoir de conseil, il doit indiquer les travaux préalables nécessaires à la sécurisation du projet et les inclure dans son devis. L’artisan ne peut alors pas vous facturer des travaux supplémentaires sur le chantier, il doit les avoir déterminés au préalable.

Mais tout n’est pas visible à l’avance : mieux vaut faire preuve de bon sens et en parler avec lui.

Comment choisir un plombier-chauffagiste ?

De quelle manière peut-on être assuré que le plombier-chauffagiste que l’on a choisi est qualifié, fiable, accessible et réactif ? Suivez les conseils avisés de nos professionnels pour vous aider à faire le bon choix parmi les artisans que vous aurez sollicités et vous lancer en toute confiance.

Les qualifications du chauffagiste

Pour vous donner des indices, l’entreprise de plomberie-chauffage peut présenter des ” signes de qualité ” facultatifs tels que.

La qualification Qualibat : elle permet de vérifier la capacité technique d’une entreprise à réaliser les travaux en question, ainsi que la situation juridique, administrative et financière de l’entreprise (assurances, obligations fiscales et sociales, etc.).

Le label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) : ce label est attribué aux professionnels compétents dans le domaine de l’efficacité énergétique et constitue une condition préalable à l’obtention d’aides financières pour les travaux de rénovation énergétique. Pour trouver un installateur RGE, vous pouvez consulter l’annuaire des professionnels RGE créé par l’État.

Qualifications particulières : RGE Qualipac pour les systèmes de pompes à chaleur, RGE Qualité EnR pour les énergies renouvelables, RGE Qualisol pour les systèmes solaires thermiques.

Le prix

Plusieurs éléments influent sur le prix et le délai d’intervention d’un plombier chauffagiste et doivent être pris en compte par l’expert afin de réagir de manière appropriée à votre demande, d’établir des devis, de proposer un calendrier et de réduire le danger d’événements imprévus sur place. N’ayez pas peur d’appeler plusieurs artisans et de comparer leurs devis.

Les variables qui influent sur les prix et les délais sont notamment :

  • La date de construction du bâtiment ;
  • Les caractéristiques du bâtiment (matériaux existants, présence d’amiante, de plomb, etc.) ;
  • La taille des zones à traiter (salles de bains, cuisine, etc.) ;
  • L’environnement : urbain, dense ou rural, servitudes et droits fonciers, restrictions liées à la protection du patrimoine culturel ;
  • Les matériaux, équipements et procédés utilisés pour la mise en œuvre ;
  • Le niveau de performance souhaité (thermique et acoustique) ;
  • Le type et la marque de l’installation ;
  • Le montant, le cas échéant, des travaux de réparation.

You may also like

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in:TRAVAUX