DIVERS

Comment poser un revêtement en polyester pour piscine ?

Bien que la technique soit la même, il existe une nette différence entre le revêtement en polyester et l’enveloppe en polyester. Ce matériau convient à toutes sortes de piscines (acier, béton, composite et bois) et à tous les types de piscines, des plus simples aux plus complexes. Ce qui distingue le polyester, c’est sa capacité à remplacer les anciens liners qui se sont dégradés ou sont devenus poreux. Cette solution est idéale pour les couches intérieures des piscines !

Quelles sont les caractéristiques du revêtement en polyester ?

Ce produit est appliqué en une ou deux couches. Comme le processus de production est le même, on a l’impression qu’il s’agit d’une enveloppe en polyester. Le revêtement est composé de plusieurs couches de matériaux divers qui sont appliquées les unes sur les autres, à savoir :

  • Résine polyester+ fibre de verre ;
  • Résine isophtalique ;
  • Gelcoat pour la finition.

C’est pourquoi on l’appelle aussi revêtement stratifié.

Au final, on obtient une couche de 2 à 3 mm d’épaisseur, ce qui est plus épais qu’un revêtement de base ou qu’un film de renfort. Il offre une réelle efficacité en termes de pratique (scelle, neutralise les défauts structurels, et endure le passage du temps), mais aussi en termes d’esthétique (brillance).

Cependant, son prix reste assez élevé. Considérons une fourchette de prix de 80 à 100 euros par m2.

Il vous en coûtera plus de 10 000 euros pour une piscine rectangulaire de 12 m x 5 m avec une profondeur moyenne de 1,50 m ; un liner basique de 75/100° vous coûtera entre 3 500 et 5 000 euros.

Par ailleurs, comme les coques en polyester, celui-ci est particulièrement réactif aux pH bas (calcaire, limon, oxydation ionique) et peut présenter des risques d’osmose s’il est mal posé.

Comment appliquer un revêtement en polyester ?

La répartition du produit est déterminée par l’état initial de la surface à travailler ainsi que par le mode d’exécution. S’agissant d’un procédé technique, il est conseillé de faire appel à des spécialistes qualifiés pour les raisons suivantes :

  • Une solution correctement dosée 
  • Epaisseur uniforme sur toute la surface intérieure de la piscine.
  • Obtenir le démoussage proche du parfait.
  1. Préparation du support et ponçage

L’application doit être impeccable, uniforme et sans poussière. Il faut décaper et même polir des parties spécifiques ou toute la couche intérieure de la piscine.

Ensuite, une couche de résine adhésive ou de primaire est appliquée pour former une liaison entre le liner intérieur et le support. La résine isophtalique réduit également les possibilités d’infiltration d’eau.

  1. Utilisation de résine et de fibre de verre

Les couches de matériaux suivantes sont constituées de résine et de fibre de verre. Elles sont utilisées pour sceller l’intérieur de la piscine.

En général, de nombreuses couches sont nécessaires pour atteindre l’épaisseur appropriée qui garantit l’imperméabilité et l’excellent comportement de la surface.

  1. Pour la touche finale, on applique une couche de gelcoat.

La dernière couche est le gelcoat. Il préserve le revêtement précédent et lui donne un aspect brillant. Il est souvent teinté pour compléter la couleur de l’eau de la piscine.

Comment entretenir un revêtement de piscine ?

Il est indispensable de procéder au nettoyage des canalisations pour retarder la décoloration et empêcher les dépôts de calcaire de “prendre racine”. Faites-le au moins une fois toutes les deux semaines après une utilisation intensive de la piscine ou après des intempéries.

Les produits forts (comme l’acide chlorhydrique), même dilués, sont à éviter car ils endommagent et détériorent le revêtement. Utilisez une éponge, et non un grattoir, pour enlever les taches épaisses ; du vinaigre blanc peut être ajouté pour aider.

En outre, vous devez prendre les précautions suivantes :

  • Si la piscine n’est pas remplie, le revêtement risque de sécher et de se désintégrer de manière irrémédiable (voire une possible détérioration du gelcoat). Le polyester ne fait pas exception ; 
  • Tenez compte de la température, du pH et de la teneur en eau (teneur en calcium) : un pH de 7,2 à 7,4 n’est pas conseillé.
  • Entretenez régulièrement votre piscine et soyez attentif aux problèmes de stérilisation et d’équilibre de l’eau (pH, TAC, TH) : des contrôles et des automates sont conseillés pour vous simplifier la vie.
  • Choisissez des outils qui fonctionnent avec le gelcoat (notamment les têtes de balai d’aspirateur).
  • Vous pouvez également compléter votre équipement avec un abri de piscine en kit, qui vous permettra de décaler vos nettoyages.

You may also like

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in:DIVERS